Joan Mirò





    Joan Mirò : Artiste biographie

    Joan Miro (1893-1983), peintre et sculpteur, est l’un des représentants du surréalisme mais il ne s’est jamais réellement cantonné à un seul mouvement. Peintre du rêve par excellence qui a bouleversé l’avant-garde au début du 20ème siècle.

    Voici sa biographie, Joan Miro est un artiste catalan qui est né à Barcelone en 1893. Fils d’un bijoutier et sa mère provenant d’une famille d’ébénistes, il s’intéresse à l’art en se mettant à la peinture dès l’âge de 8 ans. Malgré cet intérêt, Miro se dirige vers des études de commerce à partir de 1907 mais cela s’avère un échec. Ainsi, il rejoint l’École des Beaux-arts de La Llotja contre l’avis de son père. Ensuite, en 1911, Miro poursuit sa formation à  l’École d’art de Barcelone afin de devenir peintre. Son apprentissage est interrompu lorsqu’il contracte le typhus. Il est envoyé dans une ferme en Catalogne, c’est à ce moment-là que les terres catalanes prendront une grande importance dans sa vie. Après ses diverses formations, le jeune artiste expose ses premières toiles en 1918 et monte sur Paris l’année suivante. Il y rencontre le milieu dadaïste, le fauvisme, le cubisme pour finalement rejoindre le mouvement surréaliste. Il rencontre notamment André Breton, André Masson, Aragon et Paul Eluard. Miro n’a pas connu le succès dès ses premières expositions puisqu’il vivait dans une grande pauvreté.

    Miro, peintre qui a rapidement eu du succès puisque les ventes et les critiques sont très positives pour ses œuvres exposées à sa première exposition solo à la Galerie Pierre à Paris en 1925. À partir de 1930, le jeune peintre s’expose aussi aux Etats-Unis où il reçoit un très bel accueil. Entre-temps, Miro est retourné à Barcelone pour vivre avec sa famille, cependant, la guerre civile éclate en 1936. Ce qui contraint Miro de quitter l’Espagne pour la France.

    En 1939, lorsque les troupes allemandes arrivent en France, il retourne en Espagne en tant que grand artiste catalan. Dans les années 1940, Miro est désormais reconnu comme un maître. Il s’établit à Palma de Majorque sur l’île de Majorque en Espagne, tout en continuant de voyager en France et aux Etats-Unis. Miro Joan meurt en 1983 à Palma.

    Joan Mirò : Oeuvres, mouvement et style artistique

    Joan Miro n’a cessé d’être célèbre et d’être récompensé par des grands prix internationaux. C’est son rayonnement aux Etats Unis qui lui a permis d’être célèbre en Europe. Il n’était pas seulement peintre et sculpteur mais aussi graveur et céramiste. Il est passé de support en support comme il est passé de mouvement en mouvement. 

    Toute l’œuvre de Miro est marquée par le caractère foisonnant de sa région natale. Ses œuvres se nourrissent constamment à cette terre espagnole. À ses débuts, Miro montre de fortes influences fauvistes, cubistes, dadaïstes et expressionnistes pour ensuite se tourner vers une peinture surréaliste avec un esprit plus onirique. Miro a signé le manifeste du surréalisme d’André Breton en 1924. Miro apprécie le nouveau langage capable de pénétrer l’inconscient en surmontant le réalisme par l’utilisation de l’automatisme psychique du surréalisme. Joan Miro transforme la réalité en un monde onirique. L’une des plus célèbres toiles de cette période est Le carnaval d’Arlequin, Joan Miro représente la réalité invisible de l’inconscient. Il crée en se nourrissant de ses hallucinations et la représentation tend à devenir une peinture abstraite. Cette œuvre est l’aboutissement de cette période surréaliste et marque le début de la reconnaissance de l’artiste. Ainsi donc Joan Miro se rapproche du surréalisme mais n’est pas un surréaliste pour autant, il a inventé son propre vocabulaire et ses symboles. Miro est un monde à lui tout seul. L’œuvre La naissance du monde, Joan Miro l’a réalisée durant cette même période.

    Joan Mirò - la naissance du monde
    Joan Mirò – la naissance du monde

    Cependant à partir de 1930, Miro s’éloigne du surréalisme lorsque ce mouvement s’écarte de l’artistique pour être entraîné vers des combats politiques. L’artiste se concentre alors sa création vers le collage et la lithographie. Il affirme vouloir « assassiner la peinture » afin de se défaire des codes classiques. C’est pour cela qu’il invente un nouveau type d’espace pictural dans lequel flotte des formes de tout genre. Ses œuvres sont souvent peuplées de femmes et d’oiseaux, de comètes et de la couleur bleue du ciel et de la mer. On observe cela dans l’œuvre de Joan Miro, Hirondelle amour réalisée en 1933. Miro est un remarquable coloriste en apportant un grand soin au choix des couleurs dans ses peintures. Ces couleurs ne proviennent pas du monde réel, mais directement de l’inconscient de l’artiste.

    Même si le style de Miro a évolué au fil de sa carrière artistique, il garde la simplicité du mouvement abstrait en général dans son œuvre. De Joan Miro, Red sun réalisé en 1950 reprend un symbole que l’on retrouve dans de nombreuses œuvres de l’artiste espagnol. Ce soleil rouge reste un de ses tableaux les plus célèbres. 

    Joan Mirò - red sun
    Joan Mirò – Red sun

    Miro ne cesse d’évoluer dans sa pratique artistique en expérimentant des techniques comme l’usage de la sculpture et la gravure. À partir de 1944, la sculpture prend une grande importance dans sa production artistique. Dans ses dernières années, l’artiste se consacre à la sculpture monumentale comme avec cette œuvre de Joan Miro, Femme et oiseaux qui mesure 22 mètres de haut. Réalisée en 1982, c’est la dernière œuvre de grande dimension de l’artiste. 

    Miró nous parle de thèmes traditionnels en peinture : le paysage, les personnages, la nature morte et l’amour 

    Joan Mirò : Prix, cote et ventes aux enchères

    Les œuvres de Joan Miro: prix atteignent des prix qui varient entre 100 € et 26.000.000 € pour ses peintures à l’huile. 

    Il s’agit d’un artiste dont le nombre de ventes aux enchères reste constant au fil des années. Ceci démontre un intérêt croissant du public et consacre l’artiste comme l’un des grands maîtres de l’art du XXème siècle. Le prix des sculptures en bronze de Miro, dépendant des dimensions, peut atteindre entre 100 euros et 7 millions d’euros.