Philippe Pasqua





    Philippe Pasqua : Artiste biographie

    Philippe Pasqua (1965) est peintre, sculpteur et dessinateur qui se distingue à travers des thèmes très éloignés des circuits classiques. Il s’est progressivement imposé comme un artiste majeur de la scène artistique internationale. Il expose aux quatre coins de la planète, aussi bien à Paris, à New-York, à Los Angeles, à Venise, à Séoul, à Londres qu’à Monaco.

    Philippe Pasqua est né en 1965 à Grasse en France, mais a rapidement déménagé à Paris en 1975. Ce dernier n’a jamais suivi de formation académique, Pasqua est un artiste complètement autodidacte qui a commencé à peindre dès l’âge de 18 ans. Durant cette période, le jeune artiste s’est installé deux ans à New-York où il se fait remarquer dans le monde de l’art grâce à sa première série de peintures évoquant le vaudou et les fétiches. C’est en 1990 que Philippe Pasqua organise sa première exposition à  l’Espace Confluence à Paris.

    Philippe Pasqua, artiste très apprécié, expose énormément au vu de sa production prolifique et par exemple en seulement trois ans (1995 à 1997), il a produit plus d’un millier de toiles. À partir de 2010, l’artiste expose ses œuvres de façon permanente dans la galerie The Storage. Philippe Pasqua utilise cet espace à la fois comme un lieu d’exposition, mais aussi de stockage et de jardin de sculptures.

    De tous les arts que Pasqua pratique, la peinture est son préféré. Et pourtant, il s’adonne aussi à la sculpture, au dessin et à la photographie

    Philippe Pasqua : Oeuvres, mouvement et style artistique

    Philippe Pasqua, artiste peintre, est célèbre entre autres pour ses vanités évoquant le temps qui passe trop rapidement mais aussi la fragilité, la destruction et le triomphe de la mort. 

    L’artiste a débuté sa carrière avec des représentations du vaudou et des fétiches, mais par après, il a jeté son dévolu sur les portraits, les nus et les vanités. Pasqua revendique un style iconoclaste, il a un style fort et affirmé qui bouscule les conventions. En effet, Philippe Pasqua peintre qui représente des sujets considérés comme tabous comme la prostitution, la misère, le handicap, la transsexualité, etc. De par ces sujets et par la force expressive de la couleur, l’artiste cherche l’émotion dans l’individu. Par contre, son but n’est pas de choquer le spectateur. Pasqua réalise ses portraits sur de grands formats (2 à 5 mètres) pour mettre en avant la vulnérabilité de ces visages qui appartiennent à cette tranche de la population complètement exclue, dans une société où la différence dérange. Les toiles de l’artiste dégagent une puissance émotionnelle intense et explosive par le jeu de couleurs et d’empattements, on le retrouve dans tous ses portraits comme Agathe réalisée en 2013. On y reconnaît un style expressionniste.

    Philippe Pasqua – Agathe

    Dans le travail de l’artiste, ce n’est qu’en 1990 qu’apparaît le médium de la sculpture, Philippe Pasqua débute cette nouvelle pratique avec des séries de « Vanités » comme les célèbres séries de Philippe Pasqua : Vanité aux papillons. Cela représente un crâne humain aux orbites vides, les dents saillantes auquel des papillons apportent une petite touche de raffinement face à ces sculptures macabres. Le sculpteur français a réalisé des dizaines de crânes, certains sont recouverts de matière précieuse comme des feuilles d’or ou plongés dans le bleu Klein. Certains ont une finition chromée, tandis que d’autres sont de véritables crânes humains recouverts de pigments et d’autres sont coulés dans le bronze. Ainsi, Pasqua modèle des crânes de toutes tailles, de toutes couleurs et de toutes matières (bronze, argent massif, onyx, marbre de Carrare). L’artiste a choisi le motif du crâne pour sa connotation transgressive, mais qui reste dans la tonalité de la vanité. Philippe Pasqua y a ajouté des papillons contrairement à d’autres artistes comme Damien Hirst et les mouches ou Jan Fabre et les scarabées. Les œuvres de Pasqua sont non sans rappeler les œuvres de ces deux derniers ainsi que les peaux tatouées de Wim Delvoye.

    Au cours des décennies suivantes, le médium de la sculpture prend de plus en plus d’importance au sein du travail comme l’œuvre monumentale de Philippe Pasqua : requin. Une sculpture réalisée en inox qui est une sorte de miroir de 10 mètres de long, 4.5 mètres de haut et pesant 1.500 kilos. Ce requin à la gueule béante a été suspendu comme un trophée sur le toit du Musée océanographique de Monaco pour l’exposition Bordeline en 2017. Une sculpture intitulée Reflet de nos peurs a été créée sur mesure pour l’exposition. Cette œuvre XXL qui fait partie d’un ensemble de 12 créations avait pour but de sensibiliser les visiteurs à la préservation des océans. Le bestiaire de l’artiste se diversifie : animaux marins menacés d’extinctions en tout genre, détournement de la Cène de Léonard de Vinci avec des visages de singes costumés à la place des hommes et aussi la célèbre œuvre de Philippe Pasqua : T-Rex. Le Tyrannosaurus Rex, animal disparu de la surface de la terre, évoque la fragilité de la vie et la notion de l’éphémère. Cette œuvre représente un squelette de T-Rex en aluminium chromé et est composé de 350 os moulés sur des ossements originaux d’un T-Rex exposé en Chine. L’œuvre est monumentale car elle fait 7 mètres de long et fait 4.5 mètres de hauteur.

    Philippe Pasqua – T-rex

    En général, tous les différents sujets de Pasqua renvoient immanquablement à la mort et à l’extinction.

    Philippe Pasqua : Prix, cote et ventes aux enchères

    Les œuvres de Philippe Pasqua: prix qui varient entre 450 € et 450.000 € pour ses sculptures. Un prix fort variable en fonction des dimensions et du sujet représenté.

    Il s’agit d’un artiste dont le nombre de ventes grimpe au fil des années. Ceci démontre un intérêt croissant du public et l’ascension fulgurante de l’artiste sur le marché de l’art permet d’entrevoir l’avenir de l’art contemporain. Le prix des peintures de Pasqua fluctue entre 200 et 210.000 €