René Magritte





    René Magritte : Artiste biographie

    René Magritte (1898-1967), un artiste complet, est peintre surréaliste, graveur, sculpteur, photographe et cinéaste. Il est l’une des figures majeures du mouvement surréaliste. Il est aujourd’hui l’un des peintres belges les plus connus.

    Biographie : René Magritte est né en 1898 à Lessines en Belgique dans une famille modeste. Il connait une enfance instable car ses parents, cernés par les dettes, déménagent sans cesse pour échapper aux créanciers. Durant son enfance, Magritte se prend de passion pour les bandes dessinées et le dessin, son père l’encourage dans cette voie. En 1912, sa mère se suicide, cette mort a profondément marqué le jeune artiste.

    Magritte peint ses premiers tableaux en 1915 et fait ses études aux Beaux-Arts de Bruxelles entre 1916 et 1918. Il y expose ses premières œuvres et rencontre Paul Delvaux. La vie de René Magritte se poursuit avec des cours de peintures symbolistes et il fréquente également le milieu cubiste, futuriste et abstrait. Pour gagner sa vie, il travaille comme graphiste pour une société de papier peint.

    Renè Magritte, Le fils de l’homme (1964)
    Renè Magritte, Le fils de l’homme (1964)

    La découverte du mouvement Dada aura lieu en 1922 lorsque Magritte rencontre Camille Goemans et Marcel Lecomte qui l’introduisent à ce mouvement. Par la suite, l’intérêt de Magritte se portera pour le surréalisme. A cette époque, Magritte est surtout renommé pour ses affiches, qui lui fournissent l’essentiel de ses revenus en dehors des rentes paternelles. Le succès n’étant pas au rendez-vous, Magritte quitte Bruxelles pour Paris en 1927 où il rencontre le groupe des surréalistes et ainsi côtoie les grands noms du surréalisme dont André Breton, Paul Eluard, Salvador Dali et de Max Ernst. Mais René Magritte n’arrive pas à collaborer avec les surréalistes parisiens, n’ayant pas la même vision artistique. La crise économique de 1929 oblige Magritte à retourner en Belgique et à mettre sa carrière entre parenthèses pour trouver un emploi dans la publicité. De 1931 à 1936, il vit grâce à des contrats publicitaires en poursuivant en parallèle son œuvre picturale en exposant à Bruxelles.

    Avec les multiples œuvres de René Magritte, peintre surréaliste, sa renommée devient internationale grâce à une exposition à New-York en 1936, puis à Londres en 1938. Magritte a continué de peindre durant la Seconde Guerre Mondiale. L’artiste multiplie les expositions grâce à sa notoriété mondiale à partir de 1960. Malheureusement, Magritte meurt en 1967 à Bruxelles suite d’un cancer.

    René Magritte : Oeuvres, mouvement et style artistique

    Il est reconnu comme le peintre belge le plus important du 20ème siècle et son œuvre exerça une influence certaine sur le Pop Art ou l’art conceptuel.

    Le style de Magritte a évolué au fil de son expérience artistique. Au début de sa carrière, il peignait dans une veine impressionniste, mais très rapidement il montre son tempérament provocateur et proche des idées anarchistes. Ce qui explique son intérêt pour le mouvement Dada. Ensuite, René Magritte est inspiré par les avant-gardes, en particulier le cubisme et le futurisme.

    Le concept de Magritte et le surréalisme va enfin naitre lorsque celui-ci découvre la peinture métaphysique du peintre Giorgio de Chirico. La première œuvre surréaliste de l’artiste date de 1926, mais l’un de ses tableaux les plus célèbres est La trahison des images de René Magritte. Celle-ci représente une pipe accompagnée de la légende « Ceci n’est pas une pipe ». Ainsi le peintre nous montre que même peinte de la manière la plus réaliste qui soit, une pipe représentée dans un tableau n’est pas une pipe. Le style de Magritte est volontairement neutre et d’une grande précision, de cette manière l’artiste belge interroge notre compréhension de la réalité et de ses représentations.

    Renè Magritte, La trahison des images (1928-1929)
    Renè Magritte, La trahison des images (1928-1929)

    Magritte s’intéresse aux symboles, mythes et croyances qu’il parodie avec humour. Le territoire des rêves et de l’inconscient, sont des thèmes récurrents chez les surréalistes. C’est pourquoi Magritte aura toute sa vie un goût pour le mystère, la magie et le songe. Ceci peut s’observer dans bon nombre de ses toiles. Par exemple, l’œuvre Les amants, Magritte représente un couple enlacé dont les visages sont recouverts d’un tissu blanc. Le voile est un symbole qui peut amener à diverses interprétations de l’œuvre. Malgré tout, cette iconographie peut être rapprochée au suicide de sa mère, retrouvée avec le visage couvert de sa robe de chambre. De plus, les liaisons mère-fils sont un thème assez récurent dans sa peinture. Magritte a réalisé quatre versions de ce même sujet.

    Dans les années 1940, Magritte renoue avec la technique impressionniste que l’on surnomme la période en plein soleil. Ensuite à la fin de cette décennie, Magritte traverse une période dite Vache composée de tableaux aux couleurs criardes. À la fin de sa vie, le peintre retourne à un style surréaliste comme avec Le fils de l’homme, Magritte y présente un homme au chapeau melon dont le visage est en grande partie caché par un fruit. Magritte n’a pas totalement donné la clé pour comprendre cette toile.

    En conclusion, Magritte est le maître des énigmes. Il est connu pour ses toiles qui fonctionnent comme des rébus ou des métaphores. Par contre, René Magritte n’a ni créer de nouvelle technique picturale, ni de grand mouvement révolutionne en art.

    René Magritte : Prix, cote et ventes aux enchères

    Les œuvres de René Magritte: prix atteignent des prix qui varient entre 8.000 € et 20.000.000 € pour ses peintures à l’huile. Certains chefs d’œuvre de l’artiste comme Le fils de l’homme : prix s’élève à 4.232.279 € pour une vente en 1998 chez Christie’s.

    Il s’agit d’un artiste dont le nombre de ventes aux enchères reste constant au fil des années. Ceci démontre un intérêt croissant du public et consacre l’artiste comme l’un des grands maîtres de l’art du XXème siècle. Le prix des gouaches et des dessins de Magritte peut atteindre jusqu’à 5 millions d’euros mais vous pourriez déjà acquérir un petit format pour quelques centaines d’euros.